l’équipe jouons à cache-cache chez coté-loisirs

— 21 minutes de lecture

 

Nous sommes super heureux de vous présenter à toute l’équipe derrière jouons à cache-cache

Cette famille incroyablement dynamique et divertissante est composée de Natalie et Abigail Rodriguez. Ils voyagent avec leurs chiens Bear, un mélange pitbull, et Peluche (prononcé pay-loo-chay, qui signifie ours en peluche en espagnol. Ils ont l’habitude de l’appeler luche pour faire court) un Volpino (spitz).

Ils sont originaires de Charleston, SC. Ils y ont tous deux vécu pendant plus de 10 ans et l’ont utilisé comme base d’attache. Abi a grandi en Pennsylvanie et Natalie a grandi à SC et minnesota. Nous espérons que vous apprécierez leur entrevue autant que nous! Lisez la suite pour tout savoir sur leur construction et leurs aventures!

Où vous situez-vous actuellement?

Nous sommes dans le sud de la France se préparant à traverser la frontière pour passer une partie de l’année en Italie

Dans quoi vivez-vous/voyagez-vous?

Un sprinter van nommé ToWanda.

Quelles spécifications pouvez-vous nous dire sur votre plate-forme?

Il s’agit d’un Sprinter Van 2500 2004, haut de la tête, 170  » empattement. Nous l’avons trouvé à vendre dans une entreprise de remorquage à Charleston. Nous étions en fait à la compagnie de remorquage en regardant une autre camionnette que nous avons vu à vendre sur Craigslist, mais quand nous avons mentionné pourquoi nous voulions le van, le gars nous a montré celui-ci. Bien qu’il soit vieux, il avait un nouveau moteur mis avec seulement 40k miles sur elle! Il a été effectivement répertorié sur Craigslist pour 9k qui était hors de notre budget (environ 5k) donc nous n’étions même pas l’envisager. Mais nous avons contre-offert et finalement conclu un accord de 6k et acheté la camionnette en août 2017.

Il était auparavant utilisé comme véhicule de transport de prisonniers, une fourgonnette avec beaucoup de fenêtres. Nous avons adoré les fenêtres nous offrant beaucoup de lumière naturelle et que nous pourrions lui donner un nouveau but dans la vie comme notre véhicule de liberté. C’est un moteur Mercedes diesel et obtient environ 20-23 MPG.

.

électrique:

Nous avons 3, 100 watts HQST panneaux solaires sur le toit qui se connectent à un contrôleur de charge solaire MPPT, 2 batteries à cycle profond, 2500 watts Vise onduleur et Blue Sea Systems fuse panneau. Nous chargeons nos téléphones, ordinateurs portables, Pot instantané, Vitamix,ventilateurs, lumières, pompe à eau, et réfrigérateur via ce système électrique solaire.

cuisine:

Notre frigo est un Whynter 45qt. Nous avons un évier de 15 » et robinet pivotant. Dans notre garage, nous avons installé une pompe Shurflo et accumulateur de réservoir,qui conduit l’eau de notre réservoir d’eau douce de 33 gallons jusqu’à notre robinet. Sous l’évier Nous avons également installé un filtre à eau de sorte que toute l’eau qui passe par le robinet est propre et sûr à boire. Nous diy’d un réservoir d’eau grise de 6 gallons de grande tuyauterie en PVC qui est à l’extérieur monté sous la camionnette.

Nous utilisons le poêle Dometic Origo 3000 comme cuisinière. Il utilise de l’alcool dénaturé à combustion propre. Notre comptoir en bois de bord vivant était un cadeau de nos amis à Timberworks!

Éclairage/ventilateurs:

Nous avons 8, 12 volts de feux LED câblés montés sur notre plafond contrôlé par des interrupteurs de gradateur séparés, un pour la chambre à coucher et un pour le salon. Nous avons également 12 Volt hardwired LED changement de couleur éclairage bande actionnée via une télécommande. Nous les utilisons plus fréquemment car il donne une source de lumière plus ambiante.

Il y a deux ventilateurs d’évent de plafond. L’un est un Maxx Air et l’autre est un fan fantastique. (Les deux cadeaux de mariage expliquant les différentes marques) Ils sont tous deux contrôlés par des télécommandes et chacun a la température et le contrôle de vitesse ainsi que des capteurs de pluie. Ils peuvent également faire circuler l’air à l’intérieur ou à l’extérieur. Il ya aussi un plus petit ventilateur Sirocco 12 Volt monté sur notre lit qui pivote et a 3 vitesses pour ces chaudes nuits muggy.

Tech:

Nous avons un booster cellulaire WeBoost 4G-X Drive qui a une antenne extérieure et intérieure qui nous aide à offrir un meilleur service cellulaire dans les zones rurales et de mauvaise réception.

Dans la cabine, nous avons installé un système GPS Pioneer qui est utile parce qu’il fonctionne sur satellite et fonctionne lorsque nous n’avons pas de service cellulaire.

Nous avons également installé une caméra de secours.

sécurité:

Bien sûr, nous avons une batterie actionnée détecteur de fumée / monoxyde de carbone!

Avez-vous construit l’intérieur vous-même?

Nous l’avons construit nous-mêmes (avec l’aide de quelques amis et famille chers). Comme nous l’avons mentionné précédemment, nous avons acheté la fourgonnette comme véhicule de tourisme qui transportait des prisonniers qui faisaient du travail en bordure de route. Par conséquent, nous avons dû arracher tous les sièges, une cage qui détenait autrefois des outils d’aménagement paysager, le plancher et le plafond. Une fois qu’il a été vidé et nettoyé, nous l’avons construite à partir de la base! Notre entreprise la plus fière a été de peindre toute la fourgonnette à Raptor Liner- une boîte de conserve et pulvérisable, revêtement de lit de camion lourd.

Y vivez-vous à temps plein ou à temps partiel? Depuis combien de temps vivez-vous comme ça ?

Nous y vivons à temps plein. Nous avons déménagé le 1er février 2019 et sommes sur la route depuis!

Qu’est-ce que tu faisais avant vanlife ?

Avant de vivre notre rêve, nous avions tous deux des emplois à temps plein et loué un endroit à Charleston, SC.

(Gwenne): 

Je suis un photographe professionnel autodidacte et a dirigé ma propre entreprise. Je me suis spécialisé dans les portraits boudoir mais j’ai tout fait, des mariages à l’immobilier et j’ai même eu mon propre studio à Charleston. Je suis également un instructeur certifié pole dance fitness et a enseigné des classes dans un studio local.

(Marie-Pascale):

Je suis chef et j’ai travaillé (avant de partir) comme sous-chef dans un restaurant de cuisine du Sud. J’ai aussi fait du travail personnel de chef et de traiteur.

Qu’est-ce qui vous a pris envie de choisir ce mode de vie?

Je pense que répondre vraiment à cela, non seulement pour le lecteur, mais aussi pour nous-mêmes, c’est revenir en arrière. Abi et moi avons grandi avec des débuts modestes. Grandir avec moins, en ce qui concerne les biens matériels et le luxe, vous laisse avec une expérience reconnaissante. Il vous donne vraiment une appréciation de ce que vous avez.

(Gwenne):

La plus grande raison pour moi dans le choix de ce mode de vie est ma passion pour les voyages. Grandir queer dans une petite ville où je ne m’inscrivais pas m’a fait anancment de voir le monde. J’ai profité de programmes d’échange au collège et j’ai étudié à l’étranger en Équateur et en Italie. Une fois que vous rencontrez wanderlust, il est difficile de revenir à une vie « normale ». C’était toujours un rêve pour les voyages d’être une grande partie de ma vie, donc vanlife était une évidence pour moi. Oui, c’était la réponse tout de suite.

(Marie-Pascale):

J’ai beaucoup bougé dans mon adolescence et le début de la vingtaine si constamment changer mon paysage et finalement envie de ce mode de vie avec ne se soucient pas de sensations fortes matérialistes est ce qui m’a finalement crédité à l’idée initiale. Heureusement, Abi a partagé la valeur du minimalisme et l’amour pour le voyage également, de sorte qu’il était censé être et le voyage à la vie vanlife est né.

À quoi s’est ressembler cette transition?

En bref: tout vendre était facile pour nous, la construction de la camionnette tout en travaillant à temps plein a été la partie la plus difficile!

À l’époque, nous avons acheté le van, nous vivions dans une maison de 3 chambres, donc nous avons vendu presque tout et downsized à un appartement de 1 chambre dans la cour d’un ami pour économiser sur le loyer pendant que nous avons construit le van. Cet appartement n’avait qu’un mini frigo et une assiette chaude, ce qui nous a aidés à nous adapter à ce que nous travaillerions avec quand nous vivions dans le van.

Il nous a fallu toute l’année 2018 pour construire la camionnette. Nous avons tous les deux travaillé à temps plein et sur nos 2 jours de congé, nous avons travaillé sur le van. C’était la partie la plus difficile… nous avons été submergés par le travail et n’avons jamais eu de temps libre. La seule chose qui nous a permis de continuer, c’est de savoir qu’à la fin, nous aurions une maison et tout le temps libre que nous pouvions vouloir!

(Gwenne):

J’apprécie vraiment mon temps libre et auparavant je mettais de côté le temps de me promener dans la nature, de peindre ou de lire un livre. J’ai dû renoncer à la plupart de ce temps libre pendant la transition. Au cours de l’année où nous avons construit la camionnette, j’ai pris un emploi de service dans un restaurant afin de faire de l’argent supplémentaire pour notre construction et les voyages futurs. Le manque de temps libre tout en travaillant constamment au-dessus de toutes les recherches sur la construction de fourgonnettes que je faisais a été la partie la plus difficile de la transition pour moi.

(Marie-Pascale):

La transition a été facile en ce qui concerne de savoir dans le dos de mon esprit que je serais bientôt fait avec le mode de vie de travail actuel que j’étais dans. Je ne dirai pas que je n’ai pas aimé mon travail. Je l’ai fait, en fluctuation. J’ai décidé d’aller obtenir un diplôme culinaire et j’ai décidé de travailler dans les cuisines 100 degrés humide, chien-manger-chien de Charleston.

C’est moi qui me suis soumis à des chefs hurlants qui s’attendaient constamment à plus que mon meilleur effort. C’est moi qui travaillais plus de 60 heures sans pause à différents moments, ouvrant parfois (6h) jusqu’à la fermeture (2h). C’est moi qui ai fait le chemin jusqu’à la chaîne de commandement dans chaque cuisine dirigée par des hommes et géré un personnel de plus de 20 personnes en dessous de moi, en essayant de gagner le respect.

J’avais un salaire décent pour le terrain. J’ai même fait la danse d’entreprise et avait un 401k, avantages complets, et congés payés. Cependant, j’ai finalement perdu ma santé mentale et mon respect de soi. Je plaisais constamment à quelqu’un d’autre et non à moi-même. Et le pire, c’est que je n’ai jamais passé du temps avec ma femme.

L’apprentissage de vanlife et de voir une occasion pour une nouvelle expérience, la croissance personnelle, voyage, et une ardoise globale propre m’a éclairé. C’était tout ce dont j’avais besoin pour transformer mon dédain pour le travail en catalyseur d’une nouvelle façon de vivre. Il est devenu tout au sujet d’économiser de l’argent pour faire de ce rêve une réalité.

Quelle est votre partie préférée de ce mode de vie?

(Gwenne):

J’aime la liberté qu’il donne. J’aime voyager, mais j’avais toujours été en voyage avec des itinéraires.

J’adore que nous puissions aller chercher et aller où nous voulons sans aucun itinéraire ou plan.

Aussi, avoir mon lit et tous mes biens à portée de main à tout moment est incroyable!

(Marie-pascale):

L’inconnu. Je me suis toujours retenu dans tant d’avenues de ma vie. Il a été assez débilitant à certains moments. J’ai lutté avec (encore, parfois) l’anxiété et les crises de panique pendant 15 ans de ma vie. La plupart de celui-ci découlant de la perte de ma mère à 12 ans, mon grand-père l’année précédente et ma grand-mère l’année suivante. C’était mon roc et ma mère était ma meilleure amie et refuge.

Le fait d’avoir cette coupure et de ne pas avoir mon père dans ma vie a vraiment rendu ces pertes primordiales. Il m’a amené à me sentir confus, effrayé (dans la peur), et moins que. J’ai dû faire beaucoup d’âme à chercher pour arriver à un point de reconnaître ma valeur. Comme je l’ai fait des mondes de progrès depuis que j’ai été cette petite fille effrayée, il a été les 6 derniers mois de vie vanlife qui a vraiment jeté le miroir de l’estime de soi.

Vivre chaque jour en territoire inconnu, avec des attentes inconnues et des réalisations, a permis une possibilité sans fin. J’ai le temps de connaître le vrai moi, imparfait et exposé. J’ai le temps de pleurer une perte qui a été une blessure fermée quand il avait besoin de respirer. J’ai le temps de me créer. Il a été la bénédiction d’une vie et je suis au-delà reconnaissant de vivre de cette façon. J’ai appris la leçon très importante que le courage est la peur, en tenant une minute de plus.

Quelle est votre partie la moins préférée de ce mode de vie?

(Gwenne):

Avoir des problèmes mécaniques. Avec un véhicule, il y a toujours une possibilité qu’il se décompose ou ait besoin d’être réparé. Lorsque ce véhicule est votre maison, vous êtes laissé un peu sans abri quand il est dans le magasin.

(Marie-pascale):

Avoir à vérifier les frustrations « vient-avec-le-territoire ».

Armoires d’ouverture et avoir tout tomber après un tour cahoteux

Besoin de quelque chose de la maison tout en conduisant, mais Abi est fatigué d’avoir à être celui de l’obtenir pour moi car elle est toujours le passager.

Avoir à planifier certains repas en fonction de la météo parce que nous avons besoin d’une grande énergie solaire pour faire fonctionner certains appareils de cuisine

Je pourrais continuer, j’en suis sûr, mais ce ne sont que de minuscules frustrations par rapport aux expériences incroyables que nous avons. On rit surtout d’eux.

Que faites-vous pour le revenu sur la route?

Nous sommes encore en train de le découvrir (et nous sommes ouverts aux suggestions :). Heureusement, nous avons économisé suffisamment de fonds à l’avance pour survivre un an sur la route sans travailler, mais puisque nous prévoyons de le faire indéfiniment, nous trouverons un moyen!

Abi a été en mesure de réserver quelques séances photo sur la route et elle a effectivement volé à Charleston en Octobre pour une semaine solide de concerts photo, y compris un mariage. Elle vend également des photos en ligne.

Nous avons l’intention de faire un livre ensemble des photos d’Abi et de l’écriture de Natalie.

Quel a été votre emplacement préféré jusqu’à présent, et pourquoi?

C’est difficile puisque nous explorons constamment cette année. Cependant, quelques faits saillants se démarquent certainement:

Big Bend National Park au Texas- vous obtenez désert, montagnes calcaires, pics de granit, canyons, sources chaudes et le Rio Grande tout en un seul parc. En outre, ils offrent le camping primitif en bordure de route dans le parc pour très bon marché (12 $ pour un permis, jusqu’à 14 jours!!!) était un énorme plus.

Portland, Oregon- Super ouvert d’esprit / progressivement gentil. Tous les horizons sont les bienvenus. On ne s’est jamais sentis aussi à l’aise d’être gays. La nourriture, le trajet à vélo convivial, le paysage, les gens. J’avais l’impression que ça pouvait être la maison.

Glacier parc national dans le Montana- toute la faune, plus il nous a complètement pris par surprise et a dépassé nos attentes.

Quel est votre repas préféré à faire?

Ah, c’est un dur, mais la réponse rapide est le riz et les haricots! Je suis à moitié portoricain et j’ai grandi dans la cuisine de ma grand-mère qui m’a finalement conduit à une carrière dans la nourriture. Nous avons toujours eu du riz et des haricots comme aliment de base avec des saveurs latines audacieuses. En outre, Abi m’a fait manger beaucoup plus propre alors maintenant que nous mangeons principalement végétalien, j’ai concentré mon répertoire autour d’aliments fusion à base de plantes avec une concentration d’influences latines, asiatiques, italiennes et du Moyen-Orient.

Je dirais que les tacos, les ramen trafiqués, les salades et les plats végétariens lourds sont des aliments de base.

L’un de nos plats préférés de van de tous les temps était celui que j’ai fait juste l’autre jour- ragoût d’arachide africain, style bisque avec raita (une sauce indienne yaourt-concombre) et arachides au curry d’érable!

L’un des repas les plus mémorables van- j’ai fait un ragoût de pommes de terre fumée sur un feu de camp dans la forêt nationale d’Ocala en Floride. La saveur était incroyable et nous l’avons partagé avec un ami que nous avons fait au camp ce soir-là. Malheureusement, alors qu’il tentait de récupérer les pommes de terre du feu, le papier d’aluminium déchiré et il est tombé dans. Inutile de dire que nous avons tous ri d’entendre le craquement et les cendres dans nos bouches! Cela n’a pas dissuadé mon esprit que notre ami Paul a dit qu’il ne mange normalement pas de légumes et a dit que c’était un repas incroyable. De bons souvenirs!

Quelles sont les choses que vous avez apportées avec vous que vous utilisez presque tous les jours?

(Gwenne):

Certainement mes caméras, trépied et ordinateur portable. Nous voyons tellement de beaux endroits, je suis toujours en train de prendre et de monter des photos!

Aussi, j’avais à l’origine laissé derrière moi une bouilloire, pensant que je voudrais juste utiliser notre pot 1 pour faire bouillir l’eau pour le café. J’ai fini par acheter une mini bouilloire le long du chemin et je l’utilise tous les jours.

(Marie-Pascale):

Mon couteau de chef qui était un cadeau de mon dernier chef,

Les tasses à café que nous avons acheté, eh bien tous nos trucs de cuisine principale vraiment. Je cuisine, ALOT 🙂

Mon journal.

Quelles sont les choses que vous avez apportées avec vous que vous avez fini par utiliser jamais ou rarement?

(Gwenne):

Mon kit de lumière studio. J’ai réservé quelques pousses, mais ils ont tous été à l’extérieur, donc je n’ai pas besoin d’eux du tout et ils sont juste prendre de la place dans notre « garage ».

J’ai aussi un poteau extérieur portatif qui a fini par être plus difficile à installer alors nous avons pensé donc je ne l’ai utilisé que deux fois jusqu’à présent.

(Marie-Pascale):

Ma planche à roulettes. Principalement parce que nous sommes dans les parcs nationaux ou les forêts sans routes pavées.

Mes beaux vêtements, on se déguiserait rarement. A l’occasion dans les villes, nous allons sur les dates si, et puis je suis en mesure de jeter sur le butin!

Y a-t-il quelque chose qui vous manque dans votre ancien mode de vie?

(Gwenne):

Amorous Dance Pole & Fitness, le studio où j’ai dansé et enseigné. J’ai probablement fait en moyenne 8 heures par semaine, donc ça me manque vraiment d’avoir cette routine de remise en forme et de s’amuser avec mes amis pôle.

(Marie-Pascale):

Une bonne pizza cuite au four. Face à face avec les amis et la famille. Une douche chaude et garantie.

Que faites-vous dans votre temps libre? Quelles sont vos activités préférées?

Toute la nourriture ! Nous aimons tous les deux cuisiner et passer du temps à préparer nos repas.

Nos activités préférées sont la randonnée, le yoga, le slacklining, et généralement explorer les parcs, à la fois national et état. Nous aimons aussi le paddle board et le vélo, même si nous n’avons été les louer jusqu’à présent. Nous aimerions ajouter une planche et un vélo à notre kit d’aventure un jour!

Lorsque nous sommes plus d’humeur froide, nous aimons lire, écrire / journal et peindre / dessiner.

Et bien sûr, nous sommes grands dans la capture de nos voyages et le partage de nos photos / vidéos / histoires sur les médias sociaux et notre site Web.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui envisage ce mode de vie?

Nous dise immédiatement, arrêtez d’envisager et de le faire! Prenez toutes les mesures nécessaires pour créer la vie que vous voulez.

Tout le monde a un besoin inné de trouver la joie dans la vie. Les voyages et l’exploration fournissent non seulement l’accomplissement wanderlust, mais il permet de croître à l’intérieur, que ce soit en remettant en question les constructions sociales dans lesquelles ils ont grandi ou face aux batailles non pensées à l’intérieur.

Nous prônons une croissance personnelle positive et un minimalisme. Si vous suivez notre Instagram, Natalie essaie de créer un flux qui inspire les téléspectateurs à vivre leur vie à son plein potentiel. Étant venus de très peu, nous nous sommes tous deux efforcés de changer nos vies en une vie enrichissante et pleine d’amour et d’expérience.

Vous avez une vie et toutes les possibilités de tomber en amour avec elle, alors appuyez sur commencer sur ces rêves! Parce que les réessaisons sont toujours plus faciles que les regrets.

Mais attendez! Ce n’est pas tout!

 

Vanlife Pride célèbre la communauté queer vanlife et fournit une plate-forme pour eux et nos alliés pour se connecter. Nous nous efforçons d’être acceptés par la visibilité. Notre objectif final est d’accueillir un rassemblement annuel vanLife PRIDE.

Comme beaucoup d’autres, lorsque nous nous sommes intéressés pour la première fois au mode de vie des fourgonnettes, nous avons fait beaucoup de recherches en ligne. Nous avons parcouru Instagram et YouTube à la recherche d’idées et d’inspiration. Nous avons trouvé beaucoup d’informations utiles, mais ce que nous n’avons pas vu étaient beaucoup de gens comme nous, un couple interracial lesbienne.

En tant que couple interracial, le mouvement de diversification vanlife a marché sur nos cœurs et nous a inspirés. C’était encourageant de voir autant de vanlifers POC se réunir et nous avons adoré être virtuellement introduits à tant de visages nouveaux et diversifiés. Nous avons commencé à avoir une pensée… « Et s’il y avait aussi une sorte de plate-forme pour notre communauté LGBTQ ? »

Lorsque nous avons réalisé qu’il n’y avait pas encore une telle plate-forme, nous nous sommes sentis obligés d’agir et de créer quelque chose pour que notre communauté en profite.

Quelques jours après la création du compte, nous avons reçu de nombreux messages positifs et reconnaissants et découvert tant de nomades LGBTQ que nous savions que nous étions sur la bonne voie.

Nous sommes si heureux de faire partie de l’important mouvement diverse-vanlife et nous espérons vraiment que notre contribution contribue à ajouter à la conscience croissante et la visibilité de l’arc-en-ciel des âmes fières de vivre un mode de vie alternatif.

 

Il s’appelle The White Sheet Series et il s’agit d’autonomiser les femmes à travers des portraits artistiques. C’est un concept simple avec un message sincère: vous êtes beau comme vous êtes. Les images mettent en vedette des femmes avec seulement une feuille de tissu, libres de s’exprimer avec elle comme elles le souhaitent. Mon but à chaque portrait est de collaborer avec mon sujet et de lui donner une voix, une plate-forme pour se lever et déclarer qu’elle est belle et fière d’être une femme.

Jusqu’à présent, mon projet comprend 3 véhicules-habitants (5 si vous incluez Natalie et moi). Je suis toujours à la recherche de participants et j’aime rencontrer et collaborer avec d’autres nomades.